Bâtir avec ce qui reste

Bâtir avec ce qui reste

Sortie en librairie le 23 mai 2024


Philippe Simay

Bâtir avec ce qui reste, Quelles ressources pour sortir de l’extractivisme ?

Prisonnière d’un modèle productiviste, fondé sur l’extraction massive de matières premières non renouvelables, l’architecture ne rend plus le monde habitable. Elle participe à la prédation et la destruction des milieux habités. Ces violences systémiques ne peuvent plus être ignorées et la profession doit se réformer.

Au-delà de l’injonction à optimiser des ressources naturelles disponibles ou à privilégier des matériaux issus de la biomasse, les architectes ont-ils des obligations morales envers les milieux qu’ils exploitent? Comment peuvent-ils encore construire sans porter atteinte à l’ensemble des êtres vivants ?

En partant de ses observations et de ses recherches, le philosophe Philippe Simay, spécialiste de l’éthique environnementale, interroge le rapport que nos sociétés entretiennent à leurs ressources afin de redécouvrir les liens qui nous unissent aux matières et, par-delà, au monde de la vie.

L’auteur propose de sortir d’une approche anthropocentrée des ressources, invitant à ne plus rien prendre à la Terre pour construire uniquement avec ce qui reste, c’est à dire à réemployer l’existant.

Un essai court et incisif, publié dans la collection L’Esprit des villes, à découvrir le 23 mai 2024 en librairie

 


Extraits de l’ouvrage

 


Philippe Simay présente son livre


Service de presse

Pour télécharger la présentation du livre, cliquez ici

Pour acheter le livre, rendez-vous en boutique