Les auteurs

 

Ivan Illich

 

 

Ivan Illich (1926-2002), penseur atypique (à la fois historien, philosophe, lexicographe, féru de théologie…) et à contre-courant des idées dominantes, part en guerre contre les institutions (l’école, l’hôpital, les transports…), qu’il juge contre-productives passé un certain seuil, et envisage de rompre avec la croissance économique. Il nous invite à pratiquer une ascèse émancipatrice et joyeuse, où l’amitié se fiance à la convivialité.

 

 


Thierry Paquot

 

Philosophe de l’urbain et de l’écologie, Thierry Paquot contribue aux débats sur l’urbanisation depuis une trentaine d’années, comme en témoignent ses nombreuses publications, dont La ville au cinéma. Encyclopédie (Les Cahiers du Cinéma, 2005, avec Thierry Jousse), L’espace public (La Découverte, 2009, nouvelle édition 2015), Dicorue. Vocabulaire ordinaire et extraordinaire des lieux urbains (CNRS Éditions, 2017) et Désastres urbains. Les villes meurent aussi (La Découverte, 2015, nouvelle édition 2019), Mesure et démesure des villes (CNRS Éditions, 2020). Il s’intéresse également aux utopies et à la pensée écologique.


Gilles Fumey

 

Gilles Fumey est géographe culturaliste. Ses publications ouvrent sur les voyages (Les premiers voyageurs photographes 1850-1914 (BNF/Glénat/Société de géographie, 2018) mais surtout sur les cultures alimentaires dans le monde (Atlas des cuisines et gastronomies, Autrement, 2004 ; Atlas de l’Alimentation, CNRS Ed., 2018 ; Manger local, manger global. L’alimentation géographique, CNRS Ed. 2009 ; Géopolitique de l’alimentation, Sciences humaines, 2018). Il est professeur de géographie, Sorbonne Université/CNRS-Sirice. Il a fondé les Cafés géographiques et préside l’Association du festival de géographie de Saint-Dié.

 


David Le Breton

David Le Breton est un sociologue et anthropologue français, connu pour ses nombreux ouvrages autour de la sociologie des impressions et des sens (Expériences de la douleur, Éditions Métailié, 2010 ; Disparaître de soi. Une tentation contemporaine, Éditions Métailié, 2015 ; Tenir, Douleur chronique et réinvention de soi, Éditions Métailié, 2017) ; ainsi que celle de l’espace (La Saveur du monde. Une anthropologie des sens, Éditions Métailié, 2006). Membre de l’Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe, David Le Breton explore les chemins variés de l’existence.

 

 

 


Jérémy Gaubert

 

Jérémy Gaubert est architecte, docteur en aménagement de l’espace et auteur de plusieurs articles sur le corps et ses mouvements. Il s’intéresse à la marche comme révélatrice de l’être urbain.

 

 

 

 


Augustin Berque

Augustin Berque, géographe et orientaliste, a été directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris). Membre de l’Académie européenne, premier Occidental à recevoir le Grand Prix de Fukuoka pour les cultures d’Asie en 2009, il a été en 2018 le lauréat du Prix Cosmos international, institué après l’exposition d’Ôsaka 1990 pour la recherche d’un plus juste rapport entre la Terre et l’humanité. Auteur de nombreux ouvrages, dont : Le Sauvage et l’artifice. Les Japonais devant la nature (Gallimard, 1986), Du Geste à la cité. Formes urbaines et lien social au Japon (Gallimard, 1993), Les Raisons du paysage, de la Chine antique aux environnements de synthèse (Hazan, 1995), Être humains sur la Terre. Principe d’éthique de l’écoumène (Gallimard, 1996), Écoumène. Introduction à l’étude des milieux humains (Belin, 2000), Histoire de l’habitat idéal, de l’Orient vers l’Occident (Le Félin, 2010), Poétique de la Terre. Histoire naturelle et histoire humaine, essai de mésologie (Belin, 2014), Là, sur les bords de l’Yvette. Dialogues mésologiques (éditions Éoliennes, 2017) et Glossaire de mésologie (éditions Éoliennes, 2018).

 


Carolina E. Santo

Carolina E. Santo est artiste et docteure en scénographie. Elle scénarise des pratiques situées en dehors du bâtiment théâtral pour interroger les notions de lieu, d’espace et de territoire. La marche participe à son processus créatif et lui permet d’approfondir l’idée d’une «géoscénographie ».

 

 

 

 

 


Philippe Madec

 

Philippe Madec, architecte-urbaniste, enseignant, est un des pionniers de l’éco-responsabilité en France. De nombreux prix saluent son travail dans le domaine de la construction écologique. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’architecture et co-initiateur du mouvement pour la Frugalité heureuse et créative, lancé en 2018, avec l’architecte Dominique Gauzin-Müller et de l’ingénieur Alain Bornarel.