Mésologie urbaine

L’esprit des villes collection

Sorti en librairie le 12 avril 2021


Augustin Berque

Mésologie urbaine

Si le mot « mésologie » date de 1848 et désigne l’« étude des milieux », selon son inventeur Charles Robin, il a depuis acquis une autre dimension méthodologique grâce à Augustin Berque, qui, dépassant le dualisme sujet/objet, n’en fait pas une discipline, mais une perspective qui traverse aussi bien les sciences humaines que les sciences de la nature.
Sa connaissance des philosophies grecque, allemande, chinoise, japonaise, lui permet d’enrichir considérablement notre connaissance des interactions entre les éléments constitutifs d’un même ensemble, ce que l’écologie vise, pour saisir en quoi des situations semblables ne sont pas identiques. En cela, ses développements autour des notions de « médiance », « trajection », « écoumène », « milieu » constituent une avancée théorique qui trouve dans les articles ici rassemblés la manifestation de leur pertinence.
L’auteur nous invite à le suivre dans des réflexions sur le privé, le public, le commun à l’ère de l’Anthropocène dans un urbain généralisé. Sur ce point, l’analyse comparatiste qu’il mène entre Orient et Occident, s’avère lumineuse tant sur le plan des concepts que sur celui du décryptage de situations existentielles qui voient chacun, chacune, tenter d’inscrire son destin dans un lieu qui l’accueille sans aucunement le juger. Là, le lecteur comprend en quoi l’écoumène est bel et bien la possibilité d’habiter la Terre.


Extraits de l’ouvrage

 


Présentation de l’ouvrage

 

 


Presse

Augustin Berque est invité dans l’émission Terres secrètes sur Radio Territoria pour venir parler de ses territoires, et de ses géographies sensibles. A retrouver et écouter ici.

 

 

 

 

L’École Urbaine de Lyon et Nicolas Szende reçoit Augustin Berque pour venir parler de son livre Mésologie urbaine. A retrouver et écouter ici.

 

 

 

 

La revue en ligne Topophile résume très bien le livre d’Augustin Berque et montre que la mésologie « permet un détricotage de notre relation au monde, ou plutôt, invite à saisir toutes les interrelations entre le monde vivant, la nature et les humains. » A lire et partager ici

 

Marc-Willimas Debono présente Mésologie urbaine sur le journal numérique Plasticités sciences arts, et note: « Au travers de l’écoumène et de la mésologie urbaine, c’est la dimension phénoménologique et humaniste qui prennent le pas, montrant par l’exemple, qu’outre la pertinence du couple dynamique entre les êtres vivants et leurs milieu singulier, ce sont les sciences humaines, l’habitat, les traditions, les cultures et leurs empreintes langagières ou rituelles spécifiques qui construisent le monde. » A lire intégralement ici

 

 


Service de presse

 

 

Pour télécharger le service de presse, cliquez ici

 

 

 

 

 

 


Pour acheter le livre

Acheter ou commander le livre ici